UNIVERSITÉ « BABES-BOLYAI » CLUJ
DÉPARTEMENT DE PHILOSOPHIE

ASSOCIATION ROUMAINE DES CHERCHEURS FRANCOPHONES EN SCIENCES HUMAINES


Cher(e) collègue,

Dans le prolongement des écoles d'été régionales en sciences humaines organisées depuis 1994 par les boursiers et anciens boursiers en France, l'ARCHES s'oriente vers la constitution d'un réseau francophone en sciences humaines implanté dans les pays de l'Europe du Sud-Est (Roumanie, Moldavie, Bulgarie, Albanie, pays de l'ex-Yougoslavie). Ce réseau a pour ambition de rassembler, sur une base d'adhésion et de participation individuelle, les jeunes universitaires désireux que leurs compétences acquises dans leurs formations internationales soient investies dans le processus de refonte des enseignements, des recherches et des structures académiques de leurs différents pays. Projet ambitieux mais nécessaire pour éviter que nous ne soyons considérés au mieux comme les bons élèves d'un Occident opulent qui nous veut du bien, au pire comme des intellectuels dotés d'une incapacité congénitale à sortir d'une situation de marasme tant culturel que politique ou économique. Il s'agit donc de nous préparer et de préparer nos étudiants à prendre leurs responsabilités pour construire l'avenir. Et de le faire à partir de nos propres réflexions et rencontres. Nous pensons qu'il n'y a pas de démocratie sans création dans les divers domaines des sciences humaines. Nous voulons, quelle qu'en soit la difficulté, maintenir la pluridisciplinarité dans notre démarche, tout en approfondissant nos propres démarches spécialisées.

Un tel réseau sera ouvert à ceux qui se placent dans cette perspective avec l'esprit ouvert au dialogue des hommes et des cultures.
Il se veut constructif d'un avenir et non tourmenté par un passé rêvé ouvrant sur la haine et le rejet des différences.
Notre seule exclusive concernera à la fois les tenants des démarches de haines toujours présentes en Europe et ceux qui souhaiteraient sortir du strict cadre académique et des idées de réforme des cursus pour transformer le réseau en instrument politique. Sous ces seules restrictions, chaque bonne volonté désireuse de nous rejoindre sera bienvenue.

Les langues de travail seront le français et l'anglais. Il est nécessaire de comprendre les textes et interventions dans les deux langues et de pouvoir s'exprimer dans au moins l'une des deux. Les publications seront en français avec possible correction des textes remis.

Pour lancer ce projet, une rencontre régionale aura lieu pour les philosophes du 16 au 20 mai 2001 à Cluj en Roumanie, sous réserve d'obtenir les financements nécessaires. Vous en trouverez ci-joint la description, ainsi que les présentations de quelques participants qui ont confirmé leur venue. Si vous souhaitez participer à cette rencontre avec en vue de rejoindre le réseau régional des chercheurs francophones en sciences humaines, nous vous prions de nous renvoyer au plus vite votre candidature à l'aide de ce questionnaire.
Nous vous serions aussi reconnaissant de faire connaître cette initiative autour de vous et de nous aider à en trouver une partie du financement.

Bien sincèrement
Le président de l'ARCHES
Ciprian MIHALI

Pour charger la fiche d'inscription, cliquez ICI




DE L’UTILITÉ ET DES INCONVÉNIENTS DE LA PHILOSOPHIE
DANS LES PAYS POST-COMMUNISTES

SÉMINAIRE RÉGIONAL

CLUJ, 16-20 MAI 2001




Le Département de Philosophie de l’Université Babes-Bolyai de Cluj (Roumanie) et l’Association Roumaine des Chercheurs Francophones en Sciences Humaines (ARCHES) organisent du 16 au 20 mai 2001 un séminaire régional « De l’utilité et des inconvénients de la philosophie dans les pays post-communistes ».

A ce séminaire seront invités une vingtaine de professeurs de philosophie dans des universités ou centres de recherche de l’Europe du Sud-Est (Albanie, Bosnie,  Bulgarie, Croatie, Hongrie, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Moldavie, Serbie, Slovénie) et de France. Quelques philosophes francophones d'autres pays seront bienvenus s'ils trouvent leurs financements.

A l'Université de Cluj un DEA francophone de philosophie contemporaine existe depuis quatre ans, lié à plusieurs universités françaises avec qui se réalisent régulièrement des échanges d'enseignants et plusieurs thèses en cotutelle.
L'ARCHES, fondée en 1996, regroupe une cinquantaine d'adhérents, tous anciens boursiers en France dans tous les domaines des sciences humaines et sociales. Elle organise chaque année durant la deuxième quinzaine de juillet une grande école d'été pluridisciplinaire et régionale. Cette rencontre est destinée à poser les bases d'un réseau de jeunes philosophes francophones de l'Europe du Sud-Est.

Les travaux du séminaire se dérouleront autour d'une réflexion commune sur les enjeux théoriques et pratiques du renouvellement de l'enseignement et de la recherche en philosophie dans nos universités et lycées :

1. Le statut de la philosophie dans l’ensemble des sciences humaines en Europe Centrale et plus particulièrement du Sud-Est européen : comment la philosophie s’adapte-t-elle aux exigences économiques, sociales et politiques de la mise en place de nos sociétés post-communistes ? Quelle force de réflexion et de propositions peut-elle représenter ?

2. Quel effet de levier peut jouer la philosophie pour favoriser le dialogue et la fin des violences nationalistes ?

3. Traditions culturelles, spécificités locales, mondialisation : où se situe la philosophie aujourd’hui en Europe Centrale ? De quelle autonomie de réflexion disposent les jeunes philosophes d'Europe Centrale dans le paysage de la philosophie qui nous vient de l'Ouest ?
Que leur apportent leur vécu des années du communisme et le discours des philosophes occidentaux ?

4. L’enseignement de la philosophie aux niveaux pré-universitaire et universitaire :
- Contenus enseignés actuellement et réforme des cursus.
Capacité d'action.
- Jeunes philosophes et hiérarchie universitaire en place.
- Pédagogie et organisation des cours et des séminaires.
- Enseignement pour futurs philosophes et enseignement de masse.
- Méthodes d’évaluation des travaux des étudiants.
- Réflexion individuelle et réflexion commune.

5. Organisation de modules d’enseignements francophones dans un réseau régional universitaire.
- Mise en place et fonctionnement de ce réseau ; utilisation d'internet et de rencontres régionales.
- Vers un réseau d'enseignements francophones de philosophie en Europe du Sud-Est ?
- Reconnaissance des diplômes et des titres obtenus entre les pays de la région. Vers un "Système européen de transfert de crédit" (ECTS)  régional en philosophie ?

6. Capacité d'agir en réseau régional d'enseignement et de recherche pour les jeunes philosophes francophones d'Europe du Sud-Est.
Cotutelle de thèse, séjours post-doctoraux, échanges de philosophes enseignant dans des cursus francophones.

7. Identification des financements possibles pour faire fonctionner ce réseau.

Les discussions auront lieu sous forme de tables rondes, panels, débats, conférences, etc.

Les actes du colloque seront édités et diffusés.

Des groupes de travail constitués pendant ces rencontres seront chargés du suivi des recommandations formulées selon les suggestions et les motivations des participants.

Institutions sollicitées pour l’organisation de ce séminaire:

- Services de Coopération et d’Action Culturelle des Ambassades de France en Roumanie et dans les autres pays représentés.
- Centre Culturel Français de Cluj.
- Fondation pour une Société Ouverte Bucarest / Programme Est-Est
- Conférence des Recteurs Européens / Association des Universités Européennes.
- ARCHES


Contact: Ciprian MIHALI, Faculté d'Histoire et Philosophie, Université “Babes-Bolyai”,
Bd Kogalniceanu,  Cluj-Napoca (Roumanie)
cmihali@hiphi.ubbcluj.ro ; fax : 00 40 64 19 19 06

Pour charger la fiche d'inscription, cliquez ICI.