UEE | Organisateurs | Description de l'UEE | Programme | Participants | Le Reseau
Programme scientifique | Objectifs de l'UEE | Structure de l'UEE | Conferences & Ateliers

Objectifs de l'UEE de Nice-Sophia Antipolis

 

A.

Il s'agit d'abord de permettre le développement de la recherche philosophique commune déjà engagée avec tous les acteurs de ce réseau en l'inscrivant dans la continuité des travaux précédents. Nous avons choisi, pour ce faire, un problème directement en prise avec l'actualité et qui s'inscrit dans la continuité de la réflexion de philosophie politique et juridique menée dans les éditions précédentes. Il permet, lui aussi, une approche interdisciplinaire en ouvrant de nouvelles perspectives.

Il est en prise avec l'actualité, puisque la question du développement des biotechnologies ainsi que les problèmes éthiques, politiques et juridiques qu'elles posent est au cur de tous les débats européens grand public, comme de la préoccupation des chercheurs.

Il est en continuité avec la réflexion précédente, puisqu'il ne pose rien moins que la question des limites et des menaces qui pèsent sur la souveraineté politique dans nos démocraties, par l'émergence de nouvelles formes de réseaux et d'institutions qui ne sont pas directement soumises à un contrôle démocratique par l'intermédiaire d'un vote : les biopouvoirs.

Enfin son importance par rapport aux enjeux économiques, sociaux et culturels de la construction européenne ne laisse planer aucun doute. Faut-il citer la maladie de la vache folle, l'affaire du sang contaminé en France ou dans d'autres pays européens ? Faut-il parler de l'interdiction du clonage reproductif, de l'autorisation ou non de la mise en culture des organismes génétiquement modifiés ? Nous pourrions multiplier les exemples.

Il s'agit également, conformément à la méthode définie supra, d'engager la tenue d'universités européennes d'été pour les trois prochaines années et de répondre à cet effet aux appels d'offre du MEN. Sur la proposition du Pr. Jan Sokol et de Mr. Jakub Capek, correspondants du réseau en République Tchèque, il a été décidé d'organiser l'Université d'été 2004 à Prague, si possible dans le cadre des Universités d'été du MEN (DRIC). L'organisation de cette UEE bénéficiera d'une coopération étroite avec l'association JAN HUS (France-République Tchèque -Slovaquie) qui organise chaque année sa propre université d'été.

B.

Il convient par ailleurs de procéder à l'élargissement thématique et institutionnel prévu dans la constitution du réseau en incluant davantage de doctorants et de docteurs qui effectuent des recherches et en ouvrant à de nouveaux domaines d'étude (bioéthique, théorie de la connaissance, pensée de la technique). À cet effet, il est prévu d'inviter davantage de chercheurs français en philosophie (Universités de Nice-Sophia Antipolis, Lille et Grenoble), mais également en biologie (Collège de France, Université de Nice-Sophia Antipolis, séminaire de génétique moléculaire à l'Université d'Orsay). Il est également prévu d'inviter des doctorants de l'Université d'Essex (Grande-Bretagne) et de Tilburg (Pays-Bas).

Nous avons prévu des conditions de logement (CROUS) qui devraient permettre de faire croître de manière sensible le nombre d'étudiants invités sans une trop grande augmentation du financement.

Notre thème de recherche va permettre, outre une collaboration étroite avec le département de biologie et de biochimie de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, grâce à la participation active de son directeur Jean Louis Cousin, d'inviter des conférenciers prestigieux, comme Henri Atlan, ou le biologiste Croate Miroslav Radman, ainsi que des philosophes européens francophones spécialistes de ces questions, dont le directeur du département de l'Université d'Essex, Simon Critchley. Il est également prévu de faire intervenir dans les débats des acteurs professionnels travaillant pour un grand groupe de biotechnologie ou pour un grand laboratoire pharmaceutique. Cette université sera ouverte également à la participation de sociologues, d'économistes et de psychologues.