PRESENTATION DES AUTEURS


Jean Marc B ESSE – chargé de recherche au CNRS (UMR G éographie-cités, Paris), travaille dans le

domaine de l’épistémologie et de l’histoire de la géographie, ainsi que dans le domaine de l’histoire et de

l’anthropologie culturelle du paysage. A publié récemment  Face au monde. Atlas, jardins, géoramas

(Desclée de Brouwer, 2003)  et Les grandeurs  de la terre. Aspects du savoir géographique à la Renaissance

(ENS Editions, 2003).

Emilian C IOC – membre ARCHES, maîtrise de philosophie à l’Université Marc Bloch de

Strasbourg. Maîtrise de philosophie à l’Université  « Babe-Bolyai » de Cluj. Depuis 2002, inscription en

doctorat auprès de l’Université de Nice-Sophia Antipolis et de l’Université « Babe-Bolyai » avec un

projet de recherche sur l’ Accomplissement du nihilisme à l’époque moderne . Traductions en roumain de

textes de Jacques Derrida, Michel Foucault, Je an-Luc Nancy. Domaines de recherche : la pensée

politique moderne, la philosophie contemporain e. Depuis 2004, il fait partie du  focus group  4SPACE,

auprès de New Europe College, Bucarest.

Octavian GROZA – membre ARCHES, maître de conférences au Département de géographie de

l’Université « Alexandru Ioan Cuza » Iai, doct eur en géographie de l’Université Paris I Panthéon-

Sorbonne, membre du centre de recherche Cuguat-TIGRIS de Iai et chercheur associé du centre de

recherches Géophile de l’ENS-LSH de Lyon ; alumnus New Europe College de Bucarest. La thèse de

doctorat porte sur les dimensions territoriales de  l’évolution des structures industrielles mondiales

après la deuxième guerre. Son champ d’intérêt couvre l’épistémologie de la géographie, avec l’accent mis

sur la géographie culturelle. D epuis 2004, il fait partie du  focus group 4SPACE, auprès de New Europe

College, Bucarest.

Béatrice von H IRSCHHAUSEN – géographe, docteur, chercheur CNRS auprès du centre Géophile

de l’ENS-LSH Lyon, détachée au centre CNRS « Marc  Bloch » de Berlin ; thèse sur la transition des

campagnes roumaines.

Vera M ARIN – ATER pour les étudiants en deuxième année  dans le département de théorie et

histoire de l’architecture à l’Université d’Architecture et d’Urbanisme « Ion Mincu » de Bucarest ; ATER

pour le diplôme du mastère franco-roumain sur le  développement urbain intégré et chercheur à

l’Institut d’Urbanisme de Lyon, Université Lyon II Lumière, UMR 5600. Urbaniste, elle est intéressée par

la problématique du logement et de l’habitat, et prépare une thèse sur l’amélioration de l’habitat collectif

à Bucarest.

Ciprian MIHALI – membre ARCHES, maître de conférences à l’Université « Babe-Bolyai » de Cluj,

où il enseigne la philosophie contemporaine, philosophi e de la vie, théories de l’espace. Auteur de

plusieurs livres (dont :  L’invention de l’espace. Architectures de l’expérience quotidienne , Paideia, Bucarest,

2001, Des espaces autres. Essais d’hétérotopologie  (coord.), Paideia, 2001), traducteur de la philosophie

française contemporaine, il est vice-président de l’Association Roumaine des Chercheurs Francophones

en Sciences Humaines (ARCHES) et membre du comité de coordination du réseau « L’état de droit saisi

par la philosophie » (AUF Paris). Depuis 2004, il fait partie du  focus group  4SPACE, auprès de New

Europe College, Bucarest.

Violette REY – membre ARCHES, géographe, professeur  ENS-LSH Lyon, directeur du centre de

recherches GÉOPHILE (UMR Géographie-Cités), me mbre d'honneur de l'Académie Roumaine, agrégé

en géographie, spécialiste de l'Europe Centrale et Orientale.






Page No 140


140


Samuel RUFAT – agrégé de géographie de l’ENS LSH Lyon, travaille dans le cadre de la géographie

urbaine et sociale, ciblant notamment les risques et les vulnérabilités des territoires (mémoire de DEA :

Risque et vulnérabilité à Bucarest). En 2003/2004 a enseigné dans le ca dre de la Faculté de géographie de

l’Université de Bucarest.

Marius S UCIU – doctorant à la Scuola Superiore Sant’A nna di Pisa et et à l’Ecole Normale

Supérieure Lettres et Sciences Humaines de Lyon, avec une thèse sur  « Acteurs et logiques territoriales au

niveau local et régional dans les pays candidats à l’adhésion  à l’UE. Etude de cas sur la gestion des collectivités

locales en Roumanie » . Il travaille dans le domaine des sciences politiques, plus précisément sur les

politiques publiques et développement local dans les pays de l’Europe Centrale et Orientale

Catrinel T ROFIN  GILLE – journaliste a Radio France Intern ationale, doctorante en géographie a

l’Ecole Normale Supérieure Lettres & Sciences Humaines de Lyon (thèse en cours :  Le territoire en

Roumanie : discours et construction ), diplômée de l’Université « Alexandru Ioan Cuza » Iai et de

l’Académie diplomatique de Madrid, DEA en géopolitique de l’Université Paris-8.

Ioana T UDORA – chargé de cours à la Faculté d’architecture du paysage de l’Université

agronomique de Bucarest, doctorant de l’Université Libre de Bruxelles et alumna de New Europe

College de Bucarest. Travaille sur les dynamiques actuelles des villes feu communistes et sa thèse porte

sur l’évolution actuelle du quartier Gemeni-Polon de Bucarest.

Serge W EBER – géographe, pensionnaire de l’Ecole fr ançaise de Rome, chercheur associé à

Géophile de l’ENS-LSH Lyon, doctorant, thèse sur l’immigration centrale-est européenne en Italie.